Netanyahu dit qu’Israël fermera Al Jazeera en Israël

Les législateurs israéliens ont adopté lundi une loi autorisant le gouvernement à fermer temporairement les médias étrangers qui, selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu, portent atteinte à la sécurité nationale du pays, et le dirigeant israélien a déclaré qu’il utiliserait la nouvelle loi pour bloquer les émissions et les activités d’Al Jazeera en Israël.

Le gouvernement de M. Netanyahu entretient des relations tendues avec Al Jazeera depuis des années, mais l’attaque menée par le Hamas le 7 octobre a exacerbé les tensions. M. Netanyahu a qualifié Al Jazeera de « porte-parole du Hamas ».

Lundi, le Premier ministre a déclaré qu’il était temps pour la chaîne basée au Qatar, l’une des sources d’informations télévisées les plus regardées dans le monde arabe, de cesser de diffuser en Israël, sans toutefois préciser quand cela se produirait.

« La chaîne terroriste Al Jazeera n’émettra plus depuis Israël. J’ai l’intention d’agir immédiatement conformément à la nouvelle loi pour mettre fin à l’activité de la chaîne”, a déclaré M. Netanyahu. posté sur Xalors qu’il se remettait d’une opération pour une hernie.

Al Jazeera a qualifié les commentaires de Netanyahu de « mensonges qui incitent à nuire à la sécurité de nos journalistes à travers le monde ».

« La chaîne souligne que cette dernière mesure s’inscrit dans le cadre d’une série d’attaques israéliennes systématiques visant à faire taire Al Jazeera », a-t-elle déclaré dans un communiqué, ajoutant que la nouvelle loi ne « nous dissuaderait pas de poursuivre notre couverture audacieuse et professionnelle ».

Selon la nouvelle loi, si le Premier ministre estime qu’un média étranger « porte concrètement atteinte » à la sécurité nationale d’Israël, le gouvernement peut fermer temporairement ses bureaux, confisquer son équipement, le retirer des fournisseurs israéliens de télévision par câble et par satellite et bloquer l’accès à tout des plateformes en ligne de la chaîne hébergées sur des serveurs en Israël ou appartenant à des entités israéliennes.

Le Comité pour la protection des journalistes, une organisation indépendante à but non lucratif qui promeut la liberté de la presse dans le monde, a critiqué la nouvelle loi : disant que c’est « contribue à un climat d’autocensure et d’hostilité à l’égard de la presse ».

La secrétaire de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, interrogée sur la loi lors d’un point de presse à Washington, a déclaré qu’« une décision comme celle-ci est préoccupante ».

“Nous croyons en la liberté de la presse”, a-t-elle déclaré. “C’est critique.”

La nouvelle loi arrive à un moment critique dans les relations entre Israël et le Qatar, qui accueille des négociations de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas. Le gouvernement qatari, qui contribue au financement d’Al Jazeera, n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat.

Anushka Patil rapports contribués.

https://www.ctptimes.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*