Le gouvernement de l’Autorité palestinienne va démissionner alors que les États-Unis appellent au changement

Le Premier ministre Mohammad Shtayyeh de l’Autorité palestinienne, l’organisme qui administre une partie de la Cisjordanie occupée par Israël, a présenté lundi la démission de son cabinet, selon l’agence de presse officielle de l’autorité.

Cette décision fait suite aux efforts diplomatiques impliquant les États-Unis et les États arabes, dont l’Arabie saoudite, pour persuader l’autorité de se restructurer de manière à lui permettre de prendre en charge l’administration de Gaza après la fin de la guerre.

Mais il n’était pas clair si la nomination d’un nouveau Premier ministre et d’un nouveau cabinet suffirait à réorganiser l’autorité ou à persuader Israël de la laisser gouverner Gaza. Le président Mahmoud Abbas, le plus haut dirigeant de l’autorité, restera en poste aux côtés de ses chefs de sécurité, qu’il accepte ou non la démission de M. Shtayyeh.

Les dirigeants israéliens ont fortement laissé entendre qu’ils ne permettraient pas aux dirigeants actuels de l’autorité de diriger Gaza. Les dirigeants américains et arabes avaient espéré qu’un nouveau leadership pourrait inciter Israël à céder le contrôle administratif de Gaza à l’autorité.

En l’absence de parlement fonctionnel dans les zones contrôlées par l’autorité, M. Abbas a longtemps gouverné par décret et exerce une large influence sur le système judiciaire et le parquet.

Selon des diplomates informés de sa réflexion, le candidat préféré de M. Abbas au poste de Premier ministre est Mohammad Mustafa, un conseiller économique de longue date considéré comme un membre de son entourage.

https://www.ctptimes.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*