La lave froide et les inondations tuent 37 personnes sur l’île indonésienne de Sumatra

De fortes pluies en Indonésie au cours du week-end ont déclenché des crues soudaines et envoyé des torrents de lave froide dévaler un volcan et se répandre dans les villes, tuant au moins 37 personnes, ont indiqué des responsables.

Des heures de pluie samedi soir ont emporté des roches volcaniques et des cendres sur le mont Marapi, un volcan actif sur l’île de Sumatra, et dans les maisons des villes voisines. Ces coulées de boue sont connues sous le nom de lahars en indonésien, ce qui signifie lave froide. La pluie a également provoqué le débordement d’une rivière voisine.

Un lahar en mouvement ressemble à une « boue de béton humide » et un gros lahar peut écraser, enterrer ou emporter presque tout sur son passage, y compris des bâtiments, des ponts et des routes, selon l’enquête géographique des États-Unis.

Les lahars, qui peuvent également être déclenchés par des glissements de terrain et des éruptions volcaniques qui font fondre la neige et la glace, peuvent rapidement croître en taille et en vitesse lorsqu’ils dévalent les volcans, selon le site Internet de l’agence américaine. Certains atteignent plus de 10 fois leur taille d’origine, incorporant plus de débris et d’eau à mesure qu’ils descendent, et peuvent dépasser des vitesses de 120 miles par heure.

Quatre zones de l’ouest de Sumatra ont subi de graves dégâts au cours du week-end, avec près de 200 maisons inondées, selon l’agence indonésienne de gestion des catastrophes. Dans une zone, Agam, 159 personnes ont été évacuées, a indiqué l’agence. Certaines inondations ont laissé des dépôts de boue suffisamment hauts pour atteindre les mollets d’un adulte, a-t-il ajouté.

Dimanche soir, 37 habitants avaient été tués et 17 autres étaient portés disparus, a indiqué l’agence.

https://www.ctptimes.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*